fbpx

INCROYABLE – LE FILM DE L’ASSASSINAT DE BARA SOW ET BABACAR DIAGNE

INCROYABLE – LE FILM DE L’ASSASSINAT DE BARA SOW ET BABACAR DIAGNE

Un cercle s’était formé autour de deux individus affalés au sol et gisant dans une mare de sang. Ayant pris conscience de la gravité de leur acte, ils ont décidé, dans un premier temps, d’acheminer les corps dans un bâtiment en construction.

La chambre criminelle de Mbour a ouvert hier le procès portant sur le double meurtre de Médinatoul Salam. Poursuivis pour 7 chefs d’accusation, les 19 accusés ont comparu devant la barre. Lors du premier jour d’audience, la chambre criminelle a auditionné Abdoulaye Diouf et 5 autres accusés qui ont reconnu leur implication dans les meurtres de Ababacar Diagne et de Bara Sow.

Au premier jour du procès du double meurtre de Médinatoul Salam, la chambre criminelle est revenue sur les différents délits retenus contre les mis en cause. A cet effet, le tribunal a rappelé les différentes déclarations des accusés lors de l’enquête préliminaire et durant l’instruction. Compte tenu de la pléthore de personnes impliquées dans cette affaire (20 accusés dont l’un absent (Bethio Thioune) en plus des 21 témoins), la cour a débuté par l’audition du chambellan du guide, Cheikh Faye et 5 autres mis en cause.

Devant la barre, les premières 6 personnes sont revenues sur la fameuse soirée du 22 avril 2012 pendant laquelle ils ont commis un crime qui restera à jamais gravé dans la mémoire des parents des victimes.

LA DÉPOSITION DU CHAMBELLAN DU GUIDE

Devant la barre, Cheikh Faye qui est le Diawrigne (chambellan) du guide des thiantacounes, Cheikh Faye a tenté, devant la barre, de disculper Cheikh Béthio Thioune qui, d’après ses dires, s’était retiré dans ses appartements privés et n’a été informé qu’après le forfait. Alerté d’une rixe opposant Bara Sow à ses disciples, Béthio Thioune a joint par téléphone le chef de brigade de la gendarmerie de Mbour, Mbaye Seck, pour l’informer.

Cheikh Faye, marié à 6 femmes (parmi lesquelles une Toubab), est père de 19 enfants. Ce Diawrigne a été perdu par ses appels téléphoniques au cours desquels il donnait des instructions aux talibés pour qu’ils corrigent Bara Sow déclaré persona non grata chez le guide des thiantacounes.

Quid de Pape Ndiaye surnommé Pape tracteur ? Il a été reconnu par l’ensemble des témoins comme étant celui qui a appelé les renforts, même s’il a tenté de se laver à grande eau. Quant à Abdoulaye Diouf, qui a fait 2 ans à la Faculté de droit, il n’a pas participé à la bastonnade. Toutefois, il reconnait avoir pris part à l’acheminement des cadavres et à leur inhumation. Il en est de même que Adama Sow, Mohamet Sène, Aliou Diallo, Massamba Fall, Al Demba et Moussa Dièye.

D’ailleurs, c’est le dernier nommé qui a amené sa charrette pour acheminer les corps qui saignaient. Moussa Dièye a reconnu les faits, mais il dément avoir participé à la bagarre. C’est en revenant du chantier qu’il est tombé sur la scène. Il y avait beaucoup de personnes qui formaient un cercle autour de deux individus affalés au sol et gisant dans une mare de sang. Ayant pris conscience de la gravité de leur acte, les personnes citées plus haut ont décidé, dans un premier temps, d’acheminer les corps dans un bâtiment en construction.

Vers 21h, elles sont allées récupérer les corps qu’elles ont conduits de nouveau à 800 m du domicile de Cheikh Bétio où elles avaient creusé une fosse dans laquelle ont été enterrés les corps de Ababacar Diagne et de Bara Sow.

Le jour des faits, Adama Sow alias Doss faisait partie des per- sonnes qui, armées de gourdins et de coupe-coupe, ont pourchassé les camarades des défunts jusqu’à la sortie du village. Mais il se défend d’avoir participé à la rixe ayant abouti à la mort de Diagne et Sow.

Pourtant selon le procureur, l’implication de Cheikh Faye, le chambellan du guide sur le meurtre ne fait aucun doute. D’ailleurs en 2011, il faisait partie des personnes qui ont détruit la maison de Ababacar Diagne le chassant de Médinatoul Salam sur instruction de Cheikh Béthio Thioune.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS:
%d blogueurs aiment cette page :