fbpx

Lutte pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal: AAR LI NU BOKK tire son bilan

Lutte pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal: AAR LI NU BOKK tire son bilan

Sur une déclaration liminaire parvenue à la rédaction de Xalima, la plateforme AAr Li Nu Bokk tire son bilan sur l’ensemble des activités menées pour la défense et la transparence des ressources naturelles du Sénégal.
« Après près de six mois d’activité, la plateforme AAR LI NU BOKK a procédé à une évaluation sans complaisance de ses missions, ses objectifs, ses modes d’intervention et ses résultats. Ces réflexions ont été menées dans le cadre d’une Assemblée générale tenue le samedi 23 novembre 2019 à Dakar. Cette Assemblée a réuni les organisations citoyennes et politiques membres ainsi que des représentants venus des régions du Sénégal (Saint-Louis, Thiès, Louga, etc.) et de la diaspora. Elle marque le retour d’AAR Li NU BOKK au-devant de la scène pour continuer à porter la lutte pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles du Sénégal, notamment le pétrole et le gaz.
En dépit des contraintes multiformes qui ont pesé sur elle, de la violence physique et psychologique exercée par le pouvoir sur les membres de la plateforme comme sur les citoyens acquis à la justesse de la cause défendue; malgré la manipulation et les menaces de toute sorte, la plateforme a tenu bon et a réussi à réaliser d’importants résultats depuis sa création. Elle a notamment réussi à :
• attirer et maintenir l’attention des citoyens du Sénégal et la communauté internationale sur les scandales et les actes de mal gouvernance qui caractérisent la gestion des permis d’exploration et d’exploitation des ressources du Sénégal;
• pousser le Gouvernement à ouvrir une action judiciaire publique et à entendre les principaux protagonistes, reconnaissant ainsi qu’il y a bien eu des actes de nature justifier une action de la justice, alors qu’il avait tenté de réduire le scandale de lié au dossier Franck Timis à une simple transaction entre acteurs privés.
• renforcer et rendre visibles les actions judiciaires déclenchées à l’étranger;
• mettre sous les projecteurs les pratiques iniques de certaines multinationales
La Plateforme prend acte du démarrage des auditions par le Doyen des juges. Elle l’invite à agir d’une manière rapide et impartiale pour retrouver et sanctionner tous ceux qui seront rendus coupables d’acte de corruption dans la gestion du pétrole et du Gaz. Elle rejettera toute décision judiciaire tendancieuse et inéquitable.
AAR LI NU BOKK poursuivra donc son combat aussi bien à l’intérieur du pays que dans la Diaspora à travers une nouvelle stratégie bâtie autour de 3 points : Remobiliser, Décentraliser, Elargir.
• Remobiliser et réengager les membres fondateurs et ouvrir la plateforme à d’autres organisations afin d’avoir plus de ressources humaines pour intensifier les combats;
• Prendre en charge, à travers les structures régionales et départementales de AAR LI NU BOKK, les préoccupations et besoins exprimés par les populations dans les différentes localités du pays autour d’enjeux touchant aux secteurs comme la pêche, le foncier, l’exploitation des ressources naturelles; etc.;
• Élargir le combat de AAR LI NU BOKK aux questions touchant directement la vie quotidienne des sénégalais et qui sont en lien avec la gestion des hydrocarbures, notamment la question de l’électricité.
C’est pourquoi, convaincu que le Gouvernement n’aurait pas eu besoin de recourir à la hausse du prix de l’électricité s’il avait géré les permis d’exploration de pétrole et de gaz d’une manière avantageuse pour le pays, AAR LI NU BOKK invite les citoyennes et citoyens sénégalais à s’opposer farouchement à toute hausse du prix de l’électricité. La Plateforme se réserve le droit d’organiser la lutte du peuple sénégalais pour refuser de supporter les errements, l’incurie et l’incompétence du Gouvernement.
Conformément à ses principes de fonctionnement, consistant à adopter une coordination tournante, la Plateforme a procédé au renouvellement de l’équipe de Coordination. Le Dr Cheikh Tidiane DIEYE et M. Aliou SANE ont ainsi cédé la coordination de la plateforme à M. Guy Marius Sagna et Madame Ndeye Fatou Diop Blondin. Ces derniers assureront cette fonction pendant 6 mois », telle est la déclaration rendue publique par la Plateforme Arr Li ÑU Bokk, ce mardi 26 novembre 2019.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS:
%d blogueurs aiment cette page :